‹ Retour aux actualités

Nouveau colisée : un retard sans conséquence pour les futurs utilisateurs

Publié le 10 septembre 2019

Le Groupe TEQ, l’entrepreneur en charge de la construction du nouveau colisée de Trois-Rivières, a confirmé aux autorités municipales que les activités du chantier accusaient un léger retard, décalant de trois mois la réception provisoire du bâtiment.

La Ville se veut rassurante quant à l’impact de cette nouvelle pour les futurs utilisateurs du colisée. « Les délais de construction annoncés aujourd’hui n’auront pas de conséquence sur l’ouverture du colisée », a précisé le maire Jean Lamarche. « Comme prévu, nos citoyens pourront chausser leurs patins et profiter des installations dès septembre 2020 ».

  

Photos prises en juillet 2019.


Les causes

Plusieurs causes ont été formulées par le directeur du Génie, monsieur Patrice Gingras, pour expliquer le retard des travaux. Il rappelle toutefois que le projet du colisée fait l’objet d’un contrat clé en main, dont le maître d’œuvre est le Groupe TEQ. Lui seul peut faire le bilan du passé et assurer la poursuite du chantier. 

À ce sujet, la Ville a réitéré sa confiance envers l’entrepreneur. « Le Groupe TEQ nous assure avoir la situation en main. La construction du colisée se poursuivra en respect des exigences du contrat », assure monsieur Gingras.

 

La suite

Selon le nouvel échéancier, c’est en mars 2020 que la Ville prendra possession du nouveau colisée, à l’issue de quoi elle pourra procéder aux tests de mise en marche et de conformité. En terminant, précisons que le cumul des coûts du projet est inférieur à l’enveloppe budgétaire de 60,6 M$ allouée par le conseil. 



Chronologie des événements

Mai 2015 Trois-Rivières choisit le District 55 pour l’emplacement de son futur colisée.

Juillet 2016 Le gouvernement du Québec annonce une aide financière de 26,8 M$ au projet.

Novembre 2017 Ouverture des soumissions. À l’issue de l’appel d’offres, la Ville reçoit 3 propositions pour la conception et la construction du colisée.

Janvier 2018 Le contrat « clé en main » du nouveau colisée est confié au Groupe TEQ.

Juin 2018 Trois-Rivières procède à la première pelletée de terre officielle.