Contrôle des insectes piqueurs

Afin de contrôler la prolifération des moustiques et des simulies (mouches noires), la Ville mandate une firme pour épandre un larvicide biologique, le Bacillus thuringiensis israelensis (Bti) sur les sites aquatiques où il y a présence de larves de moustiques et de simulies. 

Le Bti est une bactérie qui vit naturellement dans les sols et est utilisée partout dans le monde comme agent de lutte biologique pour combattre les insectes piqueurs.

Les produits renfermant du Bti ne présentent aucun risque pour la santé humaine ni pour celle des autres mammifères et se dégrade rapidement dans l'environnement.

Par ailleurs, ce contrôle permet de réduire les risques de propagation de certaines maladies présentes au Québec comme le virus du Nil occidental.

Conseils pour limiter la prolifération des insectes piqueurs

Vous pouvez également contribuer à réduire le nombre d'insectes piqueurs en éliminant les sources d'eau stagnante autour de votre résidence.

  • Nettoyez tout objet creux qui accumule de l'eau de pluie sur une période de 7 à 10 jours (pots de fleurs, seaux utilisés pour le jardinage, brouettes, etc.) et tournez à l'envers ceux qui ne peuvent être remisés à l'intérieur, comme des embarcations et les contenants de jardinage;
  • Percez des trous au fond des contenants qui doivent demeurer dehors;
  • Remplacez au moins chaque semaine l'eau des baignoires d'oiseaux et des récipients extérieurs servant à abreuver les animaux domestiques;
  • Assurez le traitement de l'eau de la piscine même si celle-ci n'est pas utilisée;
  • Évacuez l'eau qui s'accumule sur la toile recouvrant la piscine;
  • Tournez à l'envers les pataugeuses en plastique quand elles ne sont pas utilisées et remplacez l'eau au moins une fois par semaine;
  • Nettoyez les gouttières régulièrement.

Foire aux questions