‹ Retour aux actualités

Bon voisinage - Se mettre à la place des autres

Publié le 29 juillet 2020

La saison estivale bat son plein. Piscine, barbecue, musique, feux récréatifs : contexte oblige, nous profitons de notre balcon et de notre cour plus que jamais.

Cette recrudescence de temps passé à proximité de nos voisins nous expose cependant davantage aux habitudes de vie des autres. Des habitudes différentes qui, parfois, peuvent irriter.

Le bruit : champion de la perturbation

Depuis le début de l’été, la Ville reçoit bon nombre d’appels de citoyens dénonçant du bruit excessif émanant du voisinage.

Musique forte, feux d’artifice récurrents, construction tôt le matin : la problématique se traduit sous plusieurs formes et est observable à toute heure. Cet été, le bruit force d’ailleurs les patrouilleurs à se déplacer plus fréquemment et, bien que la sensibilisation soit prônée lors des interventions, à donner des constats d’infraction lorsque la situation porte préjudice à la qualité de vie.

Se mettre dans la peau des autres, et dialoguer

C’est dans ce contexte que Trois-Rivières a récemment lancé une campagne de sensibilisation entourant le bon voisinage. Trois capsules vidéo ludiques illustrant des problématiques courantes ont été créées pour inviter les gens à se mettre dans la peau de leur voisin lorsqu’ils vaquent à leurs occupations.

L’importance du dialogue pour cultiver les bonnes relations est également à souligner. Pour éviter d’éventuelles prises de bec, informer le voisinage lorsque des travaux risquent de s’éterniser ou en amont d’une réception festive apparaît comme une marque de respect à préconiser. En cas de besoin, l’organisme Équijustice Trois-Rivières offre des services de médiation citoyenne.

Vous désirez connaître vos droits et vos devoirs en tant que voisin? Consultez les Rapports de voisinage du gouvernement du Québec.