‹ Retour aux actualités

Nouveau parc linéaire des Côteaux

Publié le 4 septembre 2020

C’est avec enthousiasme que le maire M. Jean Lamarche a procédé aujourd’hui, en compagnie du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la région et député provincial de Trois-Rivières, M. Jean Boulet, de la directrice aux affaires régionales et collectivités d’Hydro-Québec, Mme Ann Bourget et de la présidente de l’Union des municipalités du Québec, Mme Suzanne Roy, à la pelletée de terre officielle annonçant l’aménagement du nouveau parc linéaire qui longera le boulevard des Chenaux. Il s’agit du premier projet provincial bénéficiant de l’entente-cadre entre l’Union des municipalités du Québec et Hydro-Québec.

Historiquement, cet endroit aurait porté le surnom « les côteaux de Trois-Rivières ». Doté d’un relief relativement vallonné, le projet s’étend du talus de la rue De Normanville jusqu’à celui du boulevard des Chenaux. La proposition du comité de toponymie a été accueilli favorablement. C’est ainsi que ce dernier portera le nom de parc des Côteaux.

Estimé à près de 1,3 M$, ce projet pourra voir le jour grâce à l’apport financier de 614 250 $ du ministère des Transports. Ce montant est attribué dans le cadre du Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains et couvre 50 % des coûts du projet. Le parcours asphalté de 2 800 mètres et d’une largeur de cinq mètres sera aménagé dans l’emprise de lignes à haute tension d’Hydro-Québec et reliera les rues De Normanville et Papineau. Sur le trajet, qui croisera plusieurs parcs et espaces verts, du mobilier urbain et quelques aménagements paysagers seront installés. 

En plus de contribuer aux déplacements et à la connectivité entre les secteurs, le parc des Côteaux offrira un lieu favorisant un mode de vie sain et actif, sécurisant les déplacements à vélo et à pied et bénéficiant d’une vie de quartier améliorée. 

Il faut noter que les travaux, qui se dérouleront sur six semaines, de septembre à octobre, occasionneront un peu de bruit, de la poussière et de légères vibrations. Les entraves et inconvénients seront réduits au maximum puisque les travaux seront effectués de jour. Aucune fermeture de rue n’est envisagée.

Ultérieurement, la Ville de Trois-Rivières étudiera la possibilité d’aménager un corridor pour relier le parc des Côteaux à celui déjà existant.


Citations :

« Le transport actif gagne en popularité dans tous les centres urbains du Québec puisque se déplacer à pied ou à vélo est écologique et permet d’entretenir de saines habitudes de vie. Votre gouvernement est très fier d’investir dans des infrastructures qui rendent le transport actif plus sécuritaire et plus attrayant pour les citoyens. » -  M. François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

« Je suis très heureux de l’aménagement du parc des Côteaux à Trois-Rivières. Ce nouveau parc rehausse très clairement les installations de transport actif de la municipalité et donnera l’occasion aux Trifluviens de se réapproprier leur centre-ville. » - Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

« Hydro-Québec partage cet objectif avec le milieu municipal : permettre une utilisation récréative ou communautaire de ses emprises de ligne de transport pour le bénéfice des collectivités. Les municipalités bénéficient de conditions particulières et avantageuses lors de la location de ces emprises pour la réalisation de projets compatibles avec le réseau de transport d’électricité. À peine six mois après la signature d’une entente-cadre, nous voilà réunis pour applaudir la concrétisation du parc linéaire des Côteaux, le tout premier projet au Québec à voir le jour dans ce contexte. Une grande première qui ouvre la voie à d’autres projets tout aussi stimulants. » - Ann Bourget, directrice - Affaires régionales et collectivités, Hydro-Québec

« Le projet du parc linéaire des Côteaux, c’est exactement l’exemple de valorisation que nous avions en tête lorsque l’UMQ et Hydro-Québec se sont assises ensemble pour déterminer la meilleure façon de faire profiter aux citoyennes et aux citoyens municipaux des terrains de la société d’État. Les emprises des lignes de transport dans nos municipalités, ce ne sont pas des terrains en friches ou inaccessibles, ce sont autant d’opportunités pour construire des milieux de vie actifs et durables. Je suis persuadée que le projet du parc des Côteaux est le premier de plusieurs. » - Suzanne Roy, présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie

« À l’heure où le transport actif est en pleine croissance, tant pour les déplacements que pour les activités sportives individuelles ou en famille, la Ville de Trois-Rivières est fière d’être la première municipalité au Québec à bénéficier de cette entente-cadre. Le parc des Côteaux c’est des espaces verts supplémentaires et un corridor de déplacement dédié favorisant la santé et la sécurité de notre population. »  Jean Lamarche – Maire de Trois-Rivières