‹ Retour aux actualités

Pavage : Trois-Rivières refait une beauté à son réseau routier

Publié le 27 mai 2021

La Ville consacrera 9,7 M$ pour refaire le pavage, les trottoirs et les bordures d’une quarantaine de rues cet été. Nouveauté cette année : lorsque l’espace le permet, la Ville intégrera des îlots végétalisés qui embelliront les quartiers.

Parmi les chantiers qui seront effectués aux quatre coins du territoire d’ici octobre, mentionnons le pavage sur des sections du rang Saint-Charles, du boulevard Parent, du boulevard des Forges, de la rue Bonaventure, du boulevard Thibeau, de la rue Latreille, de la rue Dessureault et du boulevard Sainte-Madeleine.

Plan de pavage 2021

En s’inscrivant à Al3Rte, les résidents qui habitent sur une des rues concernées seront informés des travaux d’arpentage quelques semaines avant le début du chantier. Des accroche-portes informatifs détaillant la durée des travaux de pavage seront également envoyés à chaque adresse concernée. 

Îlots végétalisés

Les îlots centraux qui seront implantés sur les larges rues Latreille, Marie-Leneuf, Cardinal-Roy et Nicolas-Perrot offrent de nombreux avantages puisqu’en plus d’embellir les quartiers, ils permettent l’infiltration des eaux pluviales dans le sol, la réduction des îlots de chaleur et l’apaisement de la circulation. Ces îlots ramèneront la largeur de la rue à celui d’une rue locale standard, et ce sans impact sur le stationnement en bordure de rue.

Critères de priorisation des réfections de rue

Tous les quatre ans, une analyse du réseau routier est effectuée par la Ville de manière à catégoriser l’état de la chaussée et ainsi identifier les rues à prioriser dans le plan de pavage annuel.

L’état de la chaussée est analysé tous les quatre ans en fonction de trois principaux critères :

  • L’état de la surface (fissuration, nids-de-poule);
  • Le confort de roulement (dénivelé de la chaussée);
  • L’orniérage (présence et profondeurs d’ornières).

Dans sa planification des chantiers, la Ville tient également compte d’autres facteurs tels que l’état des conduites souterraines et les chantiers d’autres organisations.