‹ Retour aux actualités

Rapport financier 2020 : effet positif du boom immobilier sur les finances de la Ville

Publié le 18 mai 2021

Malgré les défis auxquels elle a été confrontée en 2020, la Ville de Trois-Rivières a terminé l’année avec un excédent de 12,1 M$ dans ses opérations courantes. Cet écart représente 4,24 % du budget totalisant 285,2 M$.

« Grâce à l’effervescence du marché immobilier et à des choix budgétaires stratégiques, nous avons terminé l’année 2020 en bonne situation financière », affirme le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche. « Nos équipes Ville ont fait preuve de rigueur et de créativité afin d’atteindre nos objectifs budgétaires tout en maintenant la qualité de nos services ».

Rapport financier consolidé 2020

Les revenus

Le boom immobilier que connaît Trois-Rivières se répercute positivement sur les finances de la Ville. La preuve : les droits en mutation immobilière sont 4,3 M$ supérieurs au budget prévu. Cette variation explique du coup le tiers de l’excédent enregistré.

Les autres écarts de revenus significatifs proviennent de subventions (0,7 M$) ainsi que de la vente de terrains (0,4 M$). En ce qui concerne les taxes municipales qui, rappelons-le, constituent la source de revenus la plus importante de la Ville, les prévisions étaient justes : aucun écart significatif n’a été dégagé.

Les dépenses

Évidemment, le contexte pandémique a eu des répercussions sur les opérations courantes de la Ville. L’annulation, le report ou la métamorphose de plusieurs activités ont réduit certaines dépenses, notamment au niveau de la masse salariale (2,1 M$) et en frais énergétiques (1,3 M$).

 

Aide financière COVID-19

De l’aide gouvernementale de 12,4 M$ accordée à Trois-Rivières pour contrer les impacts de la pandémie, 2,6 M$ ont été utilisés en 2020. Ce montant est composé d’une perte de revenus de 4,2 M$ et d’une économie de dépenses de 1,6 M$.

Parmi les pertes de revenus qui ont pu être épongées en 2020, citons en exemples la gratuité du stationnement au centre-ville (-0,8 M$) et la diminution de constats d’infraction (-1,5 M$). La crise sanitaire a aussi coûté plus cher à l’administration municipale, notamment 1 M$ ont été investis pour adapter l’offre de camps de jour, appliquer les mesures sanitaires et acheter l’équipement de protection approprié.

Précisons que l’aide financière résiduelle de 9,8 M$ s’ajoute aux résultats financiers 2020 et sera transférée à l’exercice 2021.

 

Gestion des excédents

Une partie des excédents sera affectée en respect des règles et politiques en vigueur dont s’est dotée la Ville de Trois-Rivières pour faire face à des situations exceptionnelles et ainsi assurer une saine gestion financière.

Des décisions seront prises prochainement sur la façon dont pourra être réinvestie la somme restante. Le conseil municipal adoptera des résolutions pour approuver ces différentes affectations lors de la séance du 1er juin prochain.

 

Baisse de la dette à long terme

La dette à la charge de l’ensemble des contribuables a connu une baisse considérable passant de 243,1 M$ en 2019 à 237 M$ en 2020. L’indicateur phare de cette dette par rapport à la richesse foncière uniformisée de la Ville se situe donc favorablement à 1,91 %, son plus bas niveau depuis la fusion et bien en deçà du 2,5% fixé comme seuil limite.