‹ Retour aux actualités

Nouveau plan pour les milieux humides et hydriques

Publié le 19 octobre 2022

La Ville de Trois-Rivières a adopté son nouveau plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH). L’objectif : intégrer la conservation de ces milieux à la planification de l’aménagement du territoire en favorisant un développement durable.

Les milieux humides et hydriques en chiffres

Les milieux humides, qui englobent notamment tourbières, marais et étangs, représentent 11 % du territoire trifluvien, soient 37,2 km2. Du lot, 80 % sont considérés comme d’intérêt pour la conservation. Quant aux milieux hydriques, qui comprennent les cours d’eau, rivières, ruisseaux et lacs, 351 km linéaires sont recensés. La gestion de ces milieux s’articule autour de trois orientations :

  1. Augmenter la superficie des milieux humides et hydriques bénéficiant d’un statut de protection dans la règlementation;
  2. Sensibiliser la population quant à l’importance de ces milieux;
  3. Limiter les effets des changements climatiques sur les infrastructures municipales.

Une quinzaine d’actions découlant de ces orientations sont envisagées. L’ajout d’un programme de financement soutenant la restauration et la création de milieux humides et hydriques via le fonds Éclore ainsi que des investissements dans des projets favorisant l’infiltration de l’eau dans les sols en font partie.

Important processus de collaboration régionale

Fruit d’une démarche de concertation et de consultation, le plan a été réalisé avec les MRC de la Mauricie, Environnement Mauricie, les organismes de bassins versants ainsi que les comités ZIP du territoire. La prochaine étape sera la présentation du plan au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

L’adoption du plan n’influence pas le projet de développement du parc industriel 40-55, dossier toujours à l’étude par la Ville et le conseil.

Plan régional des milieux humides et hydriques