Contrôle des insectes piqueurs

En plus d'inviter les Trifluviens à égoutter les sources d'eau stagnante sur leur terrain, la Ville contrôle la prolifération des moustiques et des mouches noires grâce à un larvicide biologique. Ainsi, la population peut profiter pleinement des activités extérieures durant la saison chaude!

Limitez la prolifération des insectes piqueurs près de votre résidence

En éliminant les sources d'eau stagnante autour de votre résidence, vous contribuerez à réduire le nombre de maringouins.
Voici quelques trucs : 

  • Nettoyez tout objet creux qui accumule de l'eau de pluie sur une période de 7 à 10 jours (pots de fleurs, seaux utilisés pour le jardinage, brouettes, etc.) et tournez à l'envers ceux qui ne peuvent être remisés à l'intérieur, comme des embarcations et les contenants de jardinage;
  • Percez des trous au fond des contenants qui doivent demeurer dehors;
  • Remplacez au moins chaque semaine l'eau des baignoires d'oiseaux et des récipients extérieurs servant à abreuver les animaux domestiques;
  • Assurez le traitement de l'eau de la piscine même si celle-ci n'est pas utilisée;
  • Évacuez l'eau qui s'accumule sur la toile recouvrant la piscine;
  • Tournez à l'envers les pataugeuses en plastique quand elles ne sont pas utilisées et remplacez l'eau au moins une fois par semaine;
  • Nettoyez les gouttières régulièrement.

À propos du Bti

Utilisé partout dans le monde depuis 1982, le Bacillus thuringiensis israelensis ou Bti est appliqué au printemps et à l'été dans certains secteurs humides situés en périphérie des quartiers résidentiels. Le traitement garantit une efficacité de 80 % de diminution de nuisance due aux moustiques et aux mouches noires. Le Bti est homologué par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada. Au Québec, son utilisation est encadrée par la Loi sur la qualité de l’environnement. 

Répondant à une demande des citoyens, l’application de Bti sur le territoire de Trois-Rivières s’effectue en conformité des lois et règlements en vigueur.

Quel effet le Bti a-t-il sur l'environnement?

  • Le Bti ne devient toxique qu'une fois rendu dans l'estomac des larves de moustiques ou de mouche noires;
  • Les risques présentés par les souches de Bti pour les organismes non visés sont négligeables à nuls;
  • La toxine insecticide est en outre rapidement biodégradée dans l'environnement par les rayons solaires et les micro-organismes.

Source : Santé Canada

Plus d'informations sur le Bti et ses effets sur l’environnement, consultez le site du ministère de l'Environnement.


Foire aux questions