10 axes d'intervention sur la sécurité routière

Suite à l’analyse des grands constats qui ressortent du bilan des consultations publiques menées en février 2019, l'administration municipale propose une réflexion déclinée en 10 axes basés sur le consensus citoyen :

  1. Écoles sécuritaires et actives (projets pilotes);
  2. Corridors de transport actif pour personnes aînées (projets pilotes);
  3. Quartiers conviviaux (projets pilotes);
  4. Mesures d'apaisement de la circulation (projets pilotes);
  5. Abaissement des limites de vitesse (projets pilotes);
  6. Surveillance policière et éducation à la vitesse;
  7. Campagne de sensibilisation et d'éducation;
  8. Sécurité hivernale des piétons;
  9. Sécurité hivernale des automobilistes;
  10. Application Trois-Rivières 311.

Pour plus de détails sur la réflexion proposée par le Conseil, consultez le rapport ci-dessous. Pour toute question ou information complémentaire, complétez le formulaire en ligne.

Réflexion sur la mise en place d'une approche de sécurité routière systémique à Trois-Rivières

Axe 1 – Écoles sécuritaires et actives (projets pilotes)

Description de l’axe

Cette catégorie englobe les enjeux liés à la sécurité autour des principaux corridors scolaires. Afin d’identifier les zones prioritaires, une approche de concertation avec les différents partenaires ainsi qu’une démarche d’urbanisme participatif seront envisagées. En guise de pistes de solution potentielle, un déneigement plus adéquat, l’abaissement des limites de vitesse dans des zones précises, le déploiement de mesures d’apaisement de la circulation, la promotion du transport actif ainsi qu’une meilleure éducation auprès des jeunes sur les règles de sécurité furent évoquées.


Axe 2 - Corridors de transport actif pour personnes aînées

Description de l’axe

Cet axe vise à identifier les besoins des aînés en termes de sécurité routière dans leur milieu de vie, ce qui sera réalisé conjointement avec ce groupe de citoyens. Parmi les pistes et propositions évoquées pour améliorer la sécurité aux abords des résidences, notons l’importance d’un meilleur entretien hivernal des trottoirs, l’engouement pour des projets d’urbanisme participatif ainsi que l’augmentation des délais des traverses piétonnières.


Axe 3 - Quartiers conviviaux (projets pilotes)

Description de l’axe

La volonté d’améliorer la convivialité des quartiers est partagée par une large strate de la population. Des projets pilotes sont d’abord souhaités afin qu’une collaboration s’installe entre la Ville et les résidents de quartiers précis et que les projets retenus reflètent la réalité des milieux. Apaisement de la circulation, signalisation et abaissement des vitesses permises sont autant d’exemples où les résidents désirent être impliqués dans les décisions. En amont des types d’intervention convoités, différents critères d’éligibilité seront définis selon le contexte et les besoins évoqués.


Axe 4 - Mesures d’apaisement de la circulation (projets pilotes)

Description de l’axe

Cet axe vise à cibler prioritairement les rues avec des problématiques de dépassement des vitesses documentées ou des historiques d’accidents graves. L’aménagement de saillies de trottoirs ou de chicanes aux endroits ciblés comme prioritaires fait partie des pistes de solution suggérées.


Axe 5 - Abaissement des limites de vitesse (projets pilotes)

Description de l’axe

Plutôt que d’appliquer une mesure uniforme sur l’ensemble du territoire, il fut proposé de débuter avec des projets pilotes dans des zones précises. Les rues collectrices et locales aux abords des parcs fréquentés par des enfants ainsi qu’à proximité des centres hospitaliers se sont imposées comme zones prioritaires pour la communauté.

Axe 6 - Surveillance policière et éducation à la vitesse

Description de l’axe

Cet axe découle du souhait de nombreux Trifluviens de voir diminuer le seuil de tolérance des policiers par rapport aux excès de vitesse et d’assurer un meilleur respect du Code de la sécurité routière. Recourir à des radars pédagogiques déployés sur les artères problématiques fut également évoqué comme solution potentielle.


Axe 7 - Campagne de sensibilisation et d’éducation

Description de l’axe

La population est unanime sur ce point : il devrait y avoir davantage de sensibilisation et d’éducation auprès de tous les usagers de la route quant aux bons comportements à adopter sur le réseau routier. Des campagnes d'information, de sensibilisation et d’éducation pourront être réalisées, lesquelles incluraient des éléments d'une approche systémique de sécurité routière.


Axe 8 - Sécurité hivernale des piétons

Description de l’axe

Cet axe cible la sécurité des piétons en période hivernale alors que l’entretien des trottoirs préoccupe les citoyens. Une augmentation du budget lié au déneigement et à l’épandage d’abrasif ainsi que la priorisation des corridors à haut achalandage ont été évoquées comme solutions potentielles pour améliorer la situation.


Axe 9 - Sécurité hivernale des automobilistes

Description de l’axe

L’enjeu du déneigement en lien avec la sécurité des automobilistes a également été soulevé. Revoir les activités de déneigement, les niveaux de service en ce qui a trait à l’épandage d’abrasifs sur les artères et assurer une meilleure visibilité à certaines intersections font partie des priorités discutées.


Axe 10 - Application Trois-Rivières 311

Description de l’axe

En considérant que les citoyens ont exprimé leur volonté de faire partie de la solution en matière de sécurité routière, la possibilité d’ajouter une option sécurité routière à l’application mobile Trois-Rivières 311 est envisagée. Les citoyens pourraient ainsi y documenter des problématiques liées au réseau routier et contribuer à une meilleure prestation de services de la part de la Ville.


Bilan des consultations publiques

Les deux consultations publiques ont eu lieu les 16 et 23 février 2019. Rappelons que les citoyens étaient invités à venir échanger et quérir de l’information auprès des experts, à poser leurs questions et en apprendre davantage sur les différents enjeux de la sécurité routière. Ils étaient également invités à soumettre leurs commentaires et mémoires à la Ville au plus tard le 1er mars 2019.

Le rapport qui en résulte, rédigé par La Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières, est un portrait fidèle des échanges survenus lors de ces journées ainsi que des mémoires citoyens remis à la Ville de Trois-Rivières. Il ne contient aucune analyse ou interprétation. Sa diffusion intégrale est faite dans un objectif de transparence afin de permettre à tous de prendre connaissance des points soulevés dans le cadre de la démarche de consultation.

Données quantitatives

Lors de ces consultations, 528 personnes se sont présentées, parmi lesquelles 315 ont participé aux différentes tables de discussion.

La répartition hommes-femmes observée lors de ces discussions était de 68 % hommes et 32 % femmes. Le ratio des interventions aura été très similaire, alors que sur les deux journées de consultation, les hommes ont pris la parole à 400 reprises, contre 174 pour les femmes.

Quant aux commentaires et mémoires, la Ville a reçu un total de 220 contributions pouvant être réparties de la façon suivante :

  • 99 clairement contre l'approche proposée;
  • 23 clairement pour l'approche proposée;
  • 98 qualifiées de neutres, puisque ces contributions proposaient des idées et/ou suggestions pour améliorer la sécurité en ville.

Données qualitatives

Le rapport fait état de nombreux points soulevés par les citoyens, pour ou contre l'approche.

Différents enjeux de sécurité routière ont été relevés. Parmi ceux-ci, notons :

  • La sécurité;
  • Le rôle de la Ville;
  • Le transport;
  • L'impact financier;
  • L'aménagement urbain;
  • La qualité de vie;
  • L'acceptation sociale;
  • Le civisme.

En plus de faire part de leurs préoccupations, les Trifluviens présents ont également proposé des pistes de solutions, que nous pouvons regroupées dans les catégories suivantes :

  • La nécessité de faire des analyses et études;
  • L’aménagement urbain et l’entretien du territoire;
  • L’éducation et la sensibilisation;
  • L’implication citoyenne;
  • La qualité de vie.

Mentionnons que les participants se sont aussi prononcés au regard des cinq familles de mesures proposées, soit :

  • Réguler la vitesse;
  • Assurer un meilleur respect du code de la sécurité routière;
  • Améliorer le design du réseau routier;
  • Améliorer la circulation en période hivernale;
  • Sécuriser les corridors piétons à haut risque.

Bilan des consultations publiques