Jeux du Québec d’été 2025

Trois-Rivières, une ville qui sait recevoir!

Trois-Rivières, ville candidate à l’obtention de la Finale des Jeux du Québec à l’été 2025!

Décidément, l’époque où notre ville faisait figure de simple halte entre la métropole et la Capitale-Nationale est bel et bien terminée! Petit à petit, elle a su faire sa marque dans la cour des grands et représente désormais un lieu vers lequel on se dirige, et non plus seulement par où l’on transite. Avec l’agilité, le dévouement et l’audace d’un athlète, elle a su se réinventer et passer d’une ville papetière et textile à un milieu de vie diversifié, innovant et toujours plus accueillant. Amphithéâtre Cogeco, Colisée Vidéotron, Technoparc, centres de recherche, tours d’habitation, musée Boréalis, port maritime, salle J.-Antonio-Thompson, infrastructures sportives de grande qualité… Forte d’une vision de développement ancrée dans son riche patrimoine, mais également tournée vers un avenir inspirant, Trois-Rivières s’est résolument donné l’élan pour recevoir.

Parce que recevoir, c’est un verbe inscrit au cœur même de l’identité trifluvienne : un verbe d’action, un verbe d’accueil, un verbe rassembleur. Ville de gastronomie, Trois-Rivières nous reçoit avec ses nombreux restaurants, qui s’appliquent chaque jour à nous faire découvrir de nouvelles saveurs et de délicieux accords. Ville d’hébergement, elle nous reçoit dans le confort de ses superbes établissements, toujours prêts à dorloter le travailleur de passage comme la jeune famille en vacances ou l’équipe de soccer en tournoi. Ville d’événements, elle a su recevoir avec brio au fil des ans de grandes pointures locales, nationales et internationales du divertissement, telles que le Grand Prix de Trois-Rivières, une équipe professionnelle de hockey et même le Cirque du Soleil dans ses infrastructures dernier cri. Ville d’implication citoyenne, c’est aussi grâce à la redoutable mobilisation et à l’efficacité de ses nombreux bénévoles motivés et engagés qu’elle sait recevoir pareilles festivités d’envergure. Habituée des grands événements et misant sur la contribution de tous ces joueurs clés à ses côtés, la Ville de Trois-Rivières saura définitivement performer à la hauteur des attentes si l’occasion de recevoir une fois de plus se présente à elle.

C’est donc avec la plus trifluvienne des fiertés qu’elle considère que sa candidature pour cette Finale des Jeux du Québec 2025 mérite sa place tout en haut du podium, et tout au centre des souvenirs des jeunes athlètes qui y prendront part. Trois-Rivières, une ville qui sait recevoir.

Cela dit, la partie est loin d’être terminée pour toute l’équipe derrière cette candidature. Pour reprendre une métaphore sportive, le premier but a certes été franchi avec le dépôt du dossier d’évaluation technique, mais beaucoup de travail reste encore à accomplir avant d’atteindre le deuxième but en février 2022, moment de la présentation du budget préliminaire et des engagements. L’été venu, l’excitation promet alors d’être à son comble lorsque nous toucherons le troisième but : le dépôt final de notre dossier. À cet instant, tout le monde à Trois-Rivières retiendra son souffle, espérant nous voir croiser le marbre… Reste qu’avec une ville remplie de receveurs toutes étoiles, nos chances de frapper un coup de circuit auprès de Sports Québec n’auront jamais été aussi bonnes!

 

Échéancier des étapes du processus de candidature

  • 1er octobre 2020 : Trois-Rivières reçoit l’aval du conseil municipal pour poser sa candidature auprès de Sports Québec;
  • 21 mai 2021 : dévoilement de la composition du comité de candidature;
  • 25 août 2021 : dépôt du dossier d’évaluation technique (étape 1 sur 3);
  • Septembre 2021 : visite des installations trifluviennes par les représentants de Sports Québec;
  • Février 2022 : dépôt du cahier des partenaires essentiels et du budget préliminaire (étape 2 sur 3);
  • Août 2022 : dépôt du cahier final de candidature (étape 3 sur 3);
  • Octobre 2022 : annonce du milieu hôte de la finale des Jeux du Québec à l’été 2025 par Sports Québec.

L’histoire des Jeux du Québec à Trois-Rivières

En 1975, le grand Trois-Rivières, composé des ex-villes de Trois-Rivières, Cap-de-la-Madeleine et Trois-Rivières-Ouest, s’était uni pour accueillir les athlètes de partout au Québec à l’occasion de la 8e finale des Jeux du Québec. Cette édition estivale marquait la première édition qu’un volet culturel était ajouté au volet sportif de l’événement. Ces Jeux ont été un succès grâce à la grande collaboration des trois villes, mais aussi de l’Université du Québec à Trois-Rivières et du Cégep de Trois-Rivières. Plusieurs de leurs locaux ont été nécessaires pour héberger les athlètes, mais aussi pour y tenir quelques compétitions. Le club de canoë-kayak de vitesse de Trois-Rivières est un des nombreux héritages qu’a laissés cette Finale des Jeux du Québec.

Puis, à l’hiver 1999, ces mêmes villes avaient à nouveau collaboré afin que le grand Trois-Rivières soit l’hôte de la 34e finale provinciale des Jeux du Québec. Les cérémonies d’ouverture et de clôture s’étaient d’ailleurs tenues à l’extérieur, au stade de baseball Fernand-Bédard, mieux connu sous le nom du Stade Quillorama aujourd’hui.

La Ville de Trois-Rivières espère donc pouvoir accueillir une troisième finale des Jeux du Québec depuis la création de cet événement en 1970. Comme le dit si bien l’expression, jamais deux sans trois!

Bénéfices des Jeux du Québec pour la ville hôte

Pour Trois-Rivières, les avantages de recevoir cet événement sont grands. La Ville pourrait compter sur des subventions pouvant grimper jusqu’à 5 M$ pour adapter et moderniser ses infrastructures sportives, en plus de bénéficier d’importantes retombées économiques évaluées à 12 M$.

« La Finale des Jeux du Québec d’été réunit 3 700 jeunes athlètes venus de partout en province, ils sont accompagnés de leurs entraîneurs ainsi que de leur famille. Il s’agit sans aucun doute d’une opportunité à saisir pour faire rayonner Trois-Rivières », s’est exprimé Jean Lamarche, le maire de Trois-Rivières. « Si la candidature de Trois-Rivières est retenue, c’est l’ensemble du milieu sportif qui sera mobilisé pour participer à la réussite de l’événement. »

Depuis la création des Jeux du Québec en 1970, plus d’une trentaine de milieux ont accueilli la Finale des Jeux du Québec. Chaque ville aura investi en moyenne 800 000 $ et assumé des frais d’opération évalués à 400 000 $. Au fil des ans, les finales des Jeux du Québec ont favorisé l’essor de la pratique sportive, le développement de compétences organisationnelles, la mise à niveau des infrastructures et l’acquisition d’équipements spécialisés.

Une Finale des Jeux du Québec, c’est :

  • Une moyenne de 3 300 athlètes de 19 régions du Québec;
  • 4 000 bénévoles;
  • 800 entraîneurs et accompagnateurs;
  • 400 officiels;
  • Près de 20 disciplines sportives;
  • Une moyenne de 135 000 visiteurs par finale.

Composition du comité de candidature

La présidence du comité est confiée à monsieur Martin Leblanc, associé chez Mallette, une figure bien connue pour son côté rassembleur et ses nombreuses implications au cœur de la communauté.

  • Martin Leblanc. CPA auditeur, CA, associé certification, Mallette société de comptables professionnels agréés;
  • Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières;
  • Sophie Desfossés, directrice, Direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire;
  • Philippe Champagne, chef de service sport, événements et plein air, Direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire;
  • Jean-Baptiste Guilbert, agent de développement en événements sportifs, Direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire, conseiller spécial du comité;
  • Stéphane Ayotte, directeur du Service des ressources matérielles et des technologies de l’information, Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy;
  • Marili B Desrochers, présidente, Coefficient RH;
  • Guylaine Beaudoin, présidente, Beaudoin relations publiques;
  • David Bélanger, directeur général, Caisse Desjardins de Trois-Rivières;
  • Cassy Bernier, notaire et vice-présidente, Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières;
  • Patrick Charlebois, conseiller en placement, vice-président, gestionnaire de portefeuille, Financière Banque Nationale;
  • Hugo Gaillardetz, courtier immobilier commercial et dirigeant d’agence, Gaillardetz agence immobilière commerciale Dupont;
  • Louis Gendron, directeur général, Cégep de Trois-Rivières;
  • Andréanne Guilbert, directrice générale, Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières;
  • Johanne Hinse, directrice générale, Québec, Cogeco;
  • Bernard Milette, trésorier administrateur du conseil d’administration de la Corporation des Évènements, Corporation des événements de Trois-Rivières;
  • Luce Mongrain, coordonnatrice des programmes sport-études · Académie les Estacades;
  • Charles Nadeau, vice-recteur aux finances, Université du Québec à Trois-Rivières UQTR;
  • Marie-Eve Nault, directrice générale, Excellence Sportive Mauricie;
  • Judith Picard, directrice des communications et événements, Complexe sportif Alphonse Desjardins;
  • Benoit Richard, vice-président et chef de l’exploitation, Groupe Somavrac;
  • Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme, Innovation et Développement Trois-Rivières –IDÉTR;
  • Roger Trudel, directeur général, Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie – URLSM;
  • Isabelle Philibert, Cégep de Trois-Rivières;
  • Isabelle La Vergne, directrice, Service de l’activité physique et sportive, UQTR;
  • Marianne Méthot, directrice de cabinet, Ville de Trois-Rivières;
  • Cindy Savard-Tremblay, coordonnatrice finances, Ville de Trois-Rivières;
  • Cindy Provencher, directrice de la Fondation Trois-Rivières Durable;
  • Kyana Pineault, agente de développement aux événements sportifs, Ville de Trois-Rivières;
  • Anabel Plamondon, conseillère en sport, Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie;
  • Sarah Landry, secrétaire administrative aux Commissions et Comités, Ville de Trois-Rivières;
  • Louis Brunelle, conseiller stratégique au PDG, Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux Mauricie-et-Centre-du-Québec.

Trois-Rivières comptera également sur un accompagnement de la firme LBB Stratégies, spécialisé en développement de candidature et en organisation d’événements sportifs majeurs.