Participation citoyenne

La Ville de Trois-Rivières est bien consciente de l’importante contribution que peuvent apporter les citoyens dans la réalisation de ses projets et l’élaboration de ses politiques. D’ailleurs, en 2019, une quinzaine de postes citoyens ont été créés sur les différents comités de la Ville en plus de la mise en place de la nouvelle Direction des communications et de la participation citoyenne.

L’intention derrière cette démarche est de favoriser le développement d’une collaboration entre les Trifluviens, les élus et les fonctionnaires municipaux dans le processus de prises de décisions collectives. Les citoyens connaissent leur milieu de vie et peuvent proposer des idées et solutions face aux enjeux de la municipalité.

Travailler ensemble permet de prendre des décisions plus éclairées et de développer le sentiment d’appartenance de tous les membres de la communauté.

Projets en cours

 

Projets terminés

Plan d’action du centre-ville

Le comité Action centre-ville qui regroupe les principaux acteurs et intervenants du centre-ville, a mis au monde le second Plan directeur de revitalisation du centre-ville.

Ce nouveau plan quinquennal 2021-2026 vise à mettre à jour la planification de la Ville pour s’adapter aux besoins actuels, mais aussi pour mieux se positionner par rapport à l’avenir du centre-ville. Une grande vision et 6 orientations phares en ont émergé :

Vision

« Un milieu de vie unique et diversifié, couplé du pôle des affaires et de commerces innovateurs et distinctifs, où sont valorisés l’histoire, l’art et la culture »

Orientations

1. Valoriser un travail collaboratif, complémentaire et transversal au sein de la communauté du centre-ville;
2. Faciliter l’accessibilité du centre-ville pour l’ensemble des modes de déplacement et assurer la sécurité de tous les usagers de la route;
3. Renforcer et promouvoir la fonction résidentielle du centre-ville;
4. Faire du centre-ville le cœur trifluvien d’innovation en stimulant l’entrepreneuriat et en favorisant la synergie entre acteurs;
5. Favoriser l’appartenance au centre-ville par des aménagements conviviaux, universels et verdoyants;
6. Pérenniser une offre culturelle et événementielle distinctive au cœur de la ville en misant sur l’expérience de l’espace urbain trifluvien.

Grâce à ce plan, la réalisation d’une cinquantaine d’actions concrètes ont vu le jour :

  • la planification d’une stratégie collaborative pour le développement de tout projet (exemples : salle J.-Antonio-Thompson, pavillon de l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Ouvrage, etc.);
  • le déploiement de stations de réparations et de stationnements pour vélos;
  • l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan mobilisateur de conversion de l’ensemble immobilier des Ursulines;
  • le verdissement du centre-ville;
  • la pérennisation de la piétonnisation d’une partie de la rue des Forges;
  • la planification d’une stratégie de promotion du mode de vie urbain trifluvien auprès de jeunes talents pour favoriser leur établissement au centre-ville.

La connectivité du centre-ville avec l’Île-Saint-Quentin, l’arrimage du redéveloppement du quartier du secteur de la gare ainsi qu’une attention particulière quant à la présence de la langue française dans l’affichage figurent également au Plan.

Un premier plan couronné de succès

Le premier plan d’action ciblait les enjeux de dévitalisation et a permis aux différents acteurs et intervenants du centre-ville d’unifier leur vision et de se doter d’une planification stratégique concertée. Plusieurs projets ont pu voir le jour, dont la création du Carré de la Fosse, du district entrepreneurial innovant, des activités d’animation et de mise en valeur du cachet architectural des bâtiments, la piétonnisation de la rue des Forges l’été, et bien d’autres.

 

Photos : Étienne Boisvert

Comité Action centre-ville

Schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Le schéma de couverture de risques en sécurité incendie permet de recenser les mesures de protection existantes et d’analyser les risques d’incendie présents sur le territoire afin d’optimiser la gestion des ressources, des équipements et des mesures de prévention en sécurité incendie.

Cet outil de prise de décision pour les élus municipaux et de planification pour la Direction de la sécurité incendie et de la sécurité civile doit répondre aux orientations du ministère de la Sécurité publique en matière de sécurité incendie.

En somme, ce document contribue à offrir une meilleure protection contre les incendies à la population trifluvienne.

Consultation – Schéma de couverture de risques (2021-2026)

Trois-Rivières procède actuellement à la révision de son schéma de couverture de risques en sécurité incendie. Cette révision est une obligation légale qui doit être faite aux 5 ans.

Cette démarche poursuit l’objectif d’améliorer la connaissance des risques présents sur le territoire et de recenser les mesures de protection existantes.

La population trifluvienne et les municipalités voisines sont donc invitées à participer la consultation publique portant sur le projet du nouveau schéma de couverture de risques.

La rencontre virtuelle se déroulait le 11 août prochain à 18 h 30.

Consultez le document ci-dessous pour plus d’information.

Projet – Schéma de couverture de risques en sécurité incendie 2021-2026

Schéma de couverture de risques révisé (2016 – 2021)

Schéma de couverture de risques révisé – octobre 2016

Résumé des principaux changements réalisés dans le cadre du schéma révisé :

  • Harmonisation de la fréquence des activités de prévention;
  • Maintien des différents programmes d’évaluation des risques, d’analyse des incidents, de recherche des causes et de sensibilisation du public;
  • Déploiement structuré pour une efficacité accrue dans tous les secteurs, selon la catégorie de risques, à l’aide de la force de frappe disponible;
  • Continuité du programme de maintien des compétences de l’ensemble du personnel;
  • Optimisation des ressources humaines et matérielles consacrées à la sécurité incendie sur l’ensemble du territoire trifluvien;
  • Acquisition de véhicules d’intervention;
  • Installation de systèmes de préemption sur des voies de circulation majeures.

Premier schéma de couverture de risques en sécurité incendie (2006 – 2016)

Résumé des principaux changements réalisés dans le cadre du premier schéma :

  • Scission des fonctions policiers-pompiers et implantation d’un service d’incendie distinct;
  • Construction de deux nouvelles casernes et rénovation des quatre casernes existantes;
  • Acquisition de plusieurs véhicules;
  • Diminution du temps de réponse par l’installation d’un système de feux de circulation prioritaire;
  • Addition de personnel préventionniste;
  • Harmonisation des règlements relatifs à la sécurité incendie.

Sécurité nautique

La fréquentation de la rivière Saint-Maurice connait une hausse marquée depuis quelques années.

Consultation publique

Le 14 juillet dernier, une consultation publique virtuelle avait lieu pour permettre aux Trifluviennes et aux Trifluviens de s’exprimer sur les enjeux entourant la sécurité nautique sur la rivière Saint-Maurice et la cohabitation harmonieuse des usagers et des riverains.

Plus de 150 personnes y participèrent, tant riverains, que plaisanciers et organismes, contribuant ainsi à enrichir la discussion entourant les enjeux de sécurité nautique sur la rivière.

Cette consultation s’inscrivait dans le cadre d’une démarche auprès de Transport Canada afin d’encadrer la vitesse des embarcations à moteur sur une portion de la rivière. C’était l’occasion pour l’ensemble de la population de se faire entendre avant que la Ville de Trois-Rivières dépose une demande officielle auprès de l’organisme fédéral.

Voici le document qui a été présenté lors de cette rencontre ainsi que le rapport de la consultation :

Présentation – Consultation publique quant à la sécurité nautique sur la rivière Saint-MauriceRapport – Consultation publique quant à la sécurité nautique sur la rivière Saint-Maurice

 

À propos de la rivière Saint-Maurice

Lieu emblématique de Trois-Rivières, la rivière Saint-Maurice est le 4e cours d’eau en importance au Québec qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent. Elle prend sa source dans le réservoir Gouin, à 395 km au nord du lieu où elle se déverse le fleuve.

Lors d’une saison habituelle, environ 12 000 résidents locaux, 10 000 touristes occasionnels et 2 500 saisonniers fréquente la rivière. En une journée, cela peut se traduire par la présence moyenne de 200 utilisateurs. Cet achalandage est plus important au sud de la rivière, entre la plage du ruisseau Lachapelle (la « plage aux chiens ») et sa jonction avec le fleuve.

Problématiques observées

Plusieurs problématiques observées tant par les riverains que les plaisanciers justifient une intervention. Du nombre :

  • Achalandage important sur la rivière considérant son étroitesse;
  • Vitesse excessive de plusieurs plaisanciers;
  • Nuisance sonore pour les organismes, entreprises et résidents riverains;
  • Incivilité de certains plaisanciers envers les riverains ou utilisateurs de la rivière;
  • Sentiment d’insécurité des plaisanciers à navigation douce;
  • Vandalisme des installations et bouées existantes.

Au moment d’écrire ces lignes, près d’une quarantaine de rencontre ont eu lieu à travers le temps pour régler ces problématiques. Corridors réservés, campagne de sensibilisation, présence policière accrue : autant d’initiatives déployées pour tenter d’éradiquer le problème.

Le dépôt d’un rapport officiel à Transport Canada pour encadrer la vitesse sur la rivière Saint-Maurice était l’étape suivante, et le tout sera fait prochainement.

Piscine du parc de l’Exposition

Unique sur le territoire trifluvien, la piscine du parc de l’Exposition accueille annuellement un important nombre de baigneurs et revêt un caractère historique et culturel significatif.Récemment, un sondage a été lancé pour connaître le pouls de la communauté concernant une potentielle restauration de cette infrastructure. Piloté par la firme Léger, le sondage s’est déroulé entre le 4 et le 16 mai 2021 et un total de 750 citoyens ont donné leur opinion. Les résultats seront prochainement divulgués.

Dépôt de mémoires

Dans une volonté de permettre à un maximum de Trifluviens de s’exprimer, la Ville a également offert la possibilité aux organisations ainsi qu’aux citoyens et aux citoyennes qui le souhaitaient de déposer un mémoire concernant la restauration de la piscine et de la pataugeoire du parc de l’Exposition.

Ce mémoire, d’au plus 2 500 mots, devait être envoyé avant le 21 mai 2021.

Consultation publique

En mai dernier, la Ville de Trois-Rivières a lancé une démarche de consultation publique afin de prendre le pouls de la population quant à la potentielle restauration de la piscine du parc de l’Exposition.

Un sondage, piloté par la firme Léger, a été réalisé par téléphone et par internet auprès d’un échantillon de 750 personnes afin d’obtenir des résultats représentatifs de l’ensemble de la population. Un appel de mémoires a également été organisé afin de permettre à la population et aux organisations intéressées d’exprimer son point de vue sur la question.

Rapports 

Rapport – Sondage sur les infrastructures aquatiquesRapport synthèse – Consultation publique : Réfection de la piscine du parc de l’Exposition

Vélorue Saint-François-Xavier

Depuis l’été 2020, la rue Saint-François-Xavier, entre le boulevard du Saint-Maurice et la rue Saint-Pierre est devenue la toute première vélorue de Trois-Rivières.

Dans une approche de sécurité routière, des aménagements transitoires ont d’abord été implantés, avec le support d’intervenants locaux. À la suite de sondages, la Ville a intégré des modifications pour la version permanente, basées sur la rétroaction des citoyens. Les travaux de réfection des infrastructures et d’aménagement permanent de la vélorue débuteront à la mi-août.

Cet ajout au paysage cyclable trifluvien permet de créer un lien direct vers le centre-ville et de rejoindre la route verte, au cœur du Vieux-Trois-Rivières.

Politique jeunesse

La Ville de Trois-Rivières a adopté sa première politique jeunesse nommée Politique jeunes : bâtisseurs d’avenir. 

Le premier objectif de la politique vise à instaurer un dialogue permanent entre les jeunes citoyens et leur ville. Ils sont invités à s’impliquer et à contribuer pour bâtir une ville à leur image et branchée sur leurs réalités. 

Trois mille jeunes âgés entre 12 et 35 ans, sur le territoire de la municipalité, ont été interpellés à l’aide de sondages et de groupes de discussion afin de créer une politique pour et avec la jeunesse trifluvienne.

Comment tout a commencé

La réflexion d’une politique jeunesse a démarré lorsque quelques jeunes sont venus dans un conseil municipal pour évoquer leurs idées et leur façon de voir les choses. De cet événement, la Ville de Trois-Rivières a décidé de prendre l’initiative d’adopter une politique jeunesse, une première en Mauricie.
Les jeunes sont l’avenir de notre société, il est important de les inclure en s’intéressant à leurs idées, leurs paroles, leur façon de voir les choses. De plus, ce qu’on remarque sur le plan démographique est qu’il y aura un tournant en 2023 au Québec. Les personnes âgées de 65 ans et plus seront alors plus nombreuses que les jeunes âgés de moins de 20 ans, d’où l’importance de prendre le temps de les écouter.
À la suite de cette décision, la Ville a souhaité connaitre l’opinion des jeunes pour créer une politique précisément sur leur besoin. Il y a 21 partenaires qui ont voulu s’impliquer, 2 groupes de discussion, 31 consultations de proximité et un sondage avec près de 3 000 jeunes qui ont été faits. Ces recherches qualitatives et quantitatives ont permis de cerner ce qui était le plus important pour cette clientèle.

Grands principes directeurs

La politique établit cinq principes directeurs qui supporteront l’ensemble des actions qui seront mises en place.
  • Reconnaître pleinement l’apport des jeunes;
  • Soutenir et stimuler la participation et l’implication des jeunes;
  • Assurer l’inclusivité et l’accessibilité;
  • Favoriser le dialogue intergénérationnel;
  • Encourager l’audace et l’esprit d’initiative.

Axes de déploiement

À la suite des consultations jeunesse, la Ville a écouté et pris en compte des orientations importantes pour les jeunes. La politique a été structurée autour de quatre axes:
  • Une citoyenneté inclusive permettant aux jeunes de jouer un rôle actif dans leur communauté;
  • Une ville verte pour les jeunes d’aujourd’hui et de demain;
  • Un milieu de vie dynamique où les jeunes peuvent s’épanouir;
  • Une ville étudiante, une économie et des emplois d’avenir.

Des engagements concrets

Un plan d’action est actuellement en développement avec les membres du comité de la Politique jeunes : bâtisseurs d’avenir.
La Ville s’engage à mettre en place des mécanismes permanents de participation citoyenne jeunesse en créant un comité multidisciplinaire composé de jeunes trifluviens, de représentants municipaux et d’organismes jeunesse. De plus, une stratégie de communication et un programme en vue de les soutenir dans différentes initiatives seront mis en place.

Politique environnementale

Conserver l’importante contribution des écosystèmes à la qualité de vie des Trifluviens et à leur sécurité : voilà dans quelle veine s’inscrit la toute nouvelle Politique environnementale de la Ville de Trois-Rivières.

Fruit d’un travail collaboratif et consultatif, la nouvelle Politique s’échelonne sur une décennie (2021 à 2031), se décline en six grandes thématiques et sera soutenue par le biais de plans d’action successifs. Le premier couvrira la période 2022-2023 et propose plus d’une trentaine d’actions concrètes.

Grâce à la tenue de cafés virtuels où des citoyens se sont exprimés ainsi que de rencontres avec près d’une trentaine d’organismes ayant pignon sur rue à Trois-Rivières, l’administration municipale, par le biais de son Comité du développement durable et de l’environnement, s’est en effet assurée de présenter une Politique répondant aux aspirations et aux besoins de la population trifluvienne tout en respectant les compétences de la Ville en matière d’environnement.

Politique du patrimoine

En 2021, la Ville souhaitait adopter sa première politique du patrimoine. Avec elle, Trois-Rivières entend se donner une vision concertée, un cadre cohérent et un plan d’action concret pour reconnaître la valeur de nos acquis et favoriser la sensibilisation, la protection, la mise en valeur et la diffusion du patrimoine.
Deuxième ville fondée en Nouvelle-France, Trois-Rivières possède un important héritage patrimonial en abritant notamment l’un des 13 sites patrimoniaux déclarés du Québec.

Mais les biens patrimoniaux peuvent prendre plusieurs formes. Il y a le patrimoine tangible : archives, objets, plaques et inscriptions commémoratives, bâtiments, quartiers, parcs et vestiges archéologiques enfouis ou découverts. Mais il y a également une part d’intangibilité: traditions, modes d’expression culturels, personnages historiques, savoir-faire.

Le patrimoine trifluvien témoigne de notre histoire et forge notre identité collective.

Échéancier de la consultation

  • Été 2020  — Sondage en ligne
  • Automne 2020 — Consultations ciblées
  • 5 février 2021 de 9 h à 12 h — Consultation publique
  • Printemps 2021 — Rédaction de la politique
  • Été 2021 – Lancement de la politique

Sondage en ligne terminé

Cet été, les citoyens étaient invités à remplir un court sondage permettant de connaître leur opinion sur les différentes facettes du patrimoine trifluvien et sur la valeur que la population lui accorde.

Vous trouverez les faits saillants du sondage juste ici !

Compte rendu du sondage 

Lancement de la politique

La Politique du patrimoine fut officiellement lancée le 8 juillet dernier. S’échelonnant sur une période de 10 ans, la politique poursuit une vision commune : placer le patrimoine au cœur du développement, de l’identité et de la qualité de vie de Trois-Rivières. Consultez la politique dans la section Politiques et plans d’action.

Budget participatif 2020

logo budget participatif

 

Grande tendance mondiale, le budget participatif a fait son entrée à la Ville de Trois-Rivières. Pour cette première édition, un montant de 200 000$ était réservé au budget pour des projets soumis par la communauté.

Qu’est ce qu’un budget participatif ?

Il s’agit d’un processus démocratique où les citoyens décident de la façon dont une partie du budget de la Ville est dépensé. Les personnes intéressées sont invitées à proposer des projets d’infrastructure ou d’équipement, suivant certains critères d’admissibilité. Suite à la proposition d’idées, les projets réalisables sont développés et présentés au public.

Projets gagnants de 2020

Croque ta ville

Projet pilote de plantation d’arbres, d’arbustes fruitiers et végétaux comestibles vivaces sur le territoire du parc Lambert. L’objectif principal du projet est d’abord d’agrémenter la vie de quartier aux alentours du parc en sensibilisant les citoyens à l’autosuffisance alimentaire et à l’agriculture urbaine, tout en découvrant de nouvelles variétés de végétaux.

Aménagement vert au parc de l’exposition

Le projet consiste en l’aménagement d’une partie des terrains du parc de l’Exposition pour rendre le site plus accueillant et accessible. Il vise l’installation de mobilier urbain beau, pratique et durable ainsi qu’un plus grand verdissement du secteur. L’objectif est de favoriser l’utilisation de cet espace par les citoyens tout en réduisant l’effet d’îlots de chaleur. Un lieu qui pourra avoir de multiples utilisations et contribuer à la qualité de vie des citoyens.

Carré de la fosse

Le Carré de la Fosse était le tout premier espace public de Trois-Rivières aménagé en 1815 à l’extérieur de l’ancien bourg fortifié. Situé à l’intersection des rues Notre-Dame et de la Fosse, ce terrain vacant autrefois animé est depuis longtemps inutilisé.

Le projet de redonner vie à cet espace implique de nombreux intervenants du milieu :

  • Ville de Trois-Rivières;
  • Culture Trois-Rivières;
  • IDÉ Trois-Rivières;
  • Corporation des événements de Trois-Rivières;
  • La Brouette;
  • Québec en forme;
  • Trois-Rivières Centre;
  • CR3ATR;
  • Démarche des premiers quartiers;
  • CECi.

L’emplacement en plein centre-ville du Carré de la Fosse, nous permet d’imaginer un lieu vivant et animé où les résidents du quartier de toutes les générations et commerçants vibreront au rythme des saisons.

Dans le cadre de ce projet, les citoyens ont notamment été invités à participer à des ateliers d’idéation au printemps 2019 et d’autres rencontres publiques seront organisées.

Voilà une belle opportunité de s’engager et de se réapproprier cet espace public pour qu’il ressemble aux Trifluviennes et Trifluviens.

Abonnez-vous à la page Facebook du Carré de la Fosse pour plus d’information.

Parc de la Charente

La Ville de Trois-Rivières souhaite aménager le parc de la Charente, situé dans le quartier avoisinant la jonction du boulevard Saint-Jean et de la côte Richelieu.

Pour ce faire, le jeudi 10 octobre 2019, la Ville a invité les résidents du secteur à prendre part à un atelier participatif afin de recueillir leurs préoccupations et leurs suggestions relatives à l’aménagement du parc. De nombreux citoyens, enfants inclus, ont répondu à cet appel et l’activité fut des plus enrichissantes pour tous.

Rapport de consultation (résumé)

Les prochaines étapes du projet seront diffusées sur le site Internet de la Ville.

Plan d’agriculture urbaine

Au printemps 2019, la Ville de Trois-Rivières a adopté son premier Plan d’agriculture urbaine (PAU). Projet mis de l’avant par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), la Ville fait partie de l’une des neuf villes sélectionnées au Québec pour l’élaboration d’un projet pilote sur l’agriculture urbaine.

Avec son adoption, la Ville se positionne comme un acteur clé afin de soutenir et faciliter le développement de l’agriculture urbaine sur son territoire et mobiliser ses partenaires. L’accès à des aliments frais et sains, la sensibilisation à l’achat local, le développement de liens avec la nature et la lutte aux îlots de chaleur urbains font partie des objectifs du PAU.

Cette initiative répond aux actions proposées dans la Vision 2030 où il était mention de favoriser la pratique de l’agriculture urbaine et répond également au Plan de développement de la zone agricole (PDZA) qui visait la mise en œuvre de l’objectif d’accroître la culture végétale, augmenter la sécurité alimentaire et réduire les îlots de chaleur en milieu urbain.

Afin de prendre en compte les commentaires des citoyens et l’expérience des organismes œuvrant dans le domaine, différentes activités de consultation ont été réalisées au cours de la démarche :

  • Consultation des organismes communautaires – 25 organismes participants;
  • Groupe de discussion sur la réglementation – 22 participants;
  • Rencontre sur la vision – 12 participants;
  • Forum sur l’agriculture urbaine – 60 participants.

De plus, un sondage en ligne destiné aux citoyens et visant à récolter de l’information sur les activités d’agriculture urbaine a été réalisé à l’automne 2018. Dans les faits, quatre sondages, auxquels au total 1 176 personnes ont répondu, étaient disponibles afin de couvrir l’ensemble des situations des citoyens :

  • Je jardine;
  • J’aimerais jardiner;
  • Je ne jardine plus;
  • Je ne jardine pas.

Le Plan d’agriculture urbaine étant maintenant adopté, la Ville désire consulter les citoyens quand à réglementation s’y rattachant. Un atelier participatif s’est donc déroulé au mois de juin 2019 au Carré de la Fosse – Espace public.

Plan directeur des Bibliothèques de Trois-Rivières

Dans un souci d’amélioration et de développement, la Direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire invite les Trifluviens membres et non membres du service à partager leurs idées et leurs besoins en regard avec les Bibliothèques.

Dans le cadre de ce projet, les citoyens ont notamment été invités à participer à trois séances de consultation publique au mois de mai 2019.

Les citoyens étaient également invités à compléter un sondage en ligne permettant de connaître leurs habitudes de consommation de biens culturels ainsi que leur appréciation des services offerts par les Bibliothèques de Trois-Rivières.

Planification stratégique 2020-2025 – Innovation et développement économique Trois-Rivières

Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDE Trois-Rivières) est mandaté par la ville de Trois-Rivières pour assurer et coordonner le développement économique trifluvien.

IDE Trois-Rivières mène actuellement une réflexion approfondie sur la stratégie de développement économique à poursuivre pour la période 2020 – 2025. Dans ce cadre, durant l’été 2019, l’organisation a consulté les citoyens trifluviens via un sondage afin de recueillir leurs perceptions et leurs avis quant au futur économique de Trois-Rivières. Les participants à ce sondage contribueront ainsi à façonner l’avenir de la Ville et de son milieu de vie.

Politique de développement durable

Le conseil municipal a adopté la mise à jour de la Politique de développement durable au mois de février 2019 et confirme ainsi sa volonté de considérer de manière indissociable les enjeux sociaux, environnementaux, économiques et culturels du développement de la Ville.

Initiée en 2007, la démarche de développement durable de la Ville mena à l’adoption d’une première Politique du développement durable en 2009. Celle-ci était principalement axée sur les enjeux environnementaux. Dans sa nouvelle mouture, la politique intègre également des objectifs à atteindre en matière de développement social, de milieux naturels, de gestion intégrée de l’eau, de gestion des matières résiduelles, d’aménagement du territoire, d’infrastructures et de services municipaux, de vitalité économique, de culture et de patrimoine collectif. À partir de maintenant, toutes les politiques et plans d’actions municipaux ainsi que tous les outils réglementaires devront contribuer à l’atteinte de ces objectifs.

À travers les 20 objectifs prioritaires de cette politique, la Ville s’assure que le développement durable occupe une place plus stratégique dans les opérations municipales afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens et de respecter leur capacité de payer.

Afin de bien orienter la nouvelle Politique et de tenir compte des préoccupations de la population, trois activités de consultation publiques ont été réalisées au cours de la démarche en plus de la diffusion d’un questionnaire en ligne sur le v3r.net.

Politique de développement durable

Sondage sur la gestion des sacs d’emplettes à usage unique

Consultez les résultats d’enquête comptabilisés par la firme Cible recherche :Résultats du sondage sur la gestion des sacs d’emplettes à usage unique

Vision zéro accident

À sa séance du 6 novembre 2018, le conseil municipal s’est exprimé majoritairement à l’adhésion de la philosophie « Vision zéro accident avec morts ou blessés graves dans les rues de Trois-Rivières ».

Par la suite, deux consultations publiques ont eu lieu les 16 et 23 février 2019. Les citoyens étaient invités à venir échanger et quérir de l’information auprès des experts, à poser leurs questions et en apprendre davantage sur les différents enjeux de la sécurité routière. Ils étaient également invités à soumettre leurs commentaires et mémoires à la Ville au plus tard le 1er mars 2019.

La voix des citoyens a bien été entendue et c’est à partir des commentaires de la population que le Conseil a rédigé une réflexion sur la mise en place d’une approche de sécurité routière systémique à Trois-Rivières.

Les prochaines étapes de ce dossier seront annoncées sur la page dédiée à la sécurité routière.

Rédaction et dépôt d’un mémoire

Un mémoire est une communication écrite présentant l’opinion ou les préoccupations d’un individu ou d’une organisation à l’égard d’un sujet faisant l’objet d’une consultation publique. Pour plus d’informations, consultez la section suivante :

Rédaction et dépôt d’un mémoire