Vers une meilleure gestion des eaux pluviales

Depuis une quinzaine d’années, les personnes résidant près des rivières Milette, Bettez et Lacerte rencontrent des problèmes de débordements et de refoulements d’eau. La gestion des eaux pluviales pose notamment des difficultés dans le périmètre représenté sur la carte ci-dessous. Les actions de la Ville visent à améliorer la situation dans ce secteur.

Pourquoi ça arrive?

Les problèmes de débordements et de refoulements d’eau sont principalement attribuables à l’augmentation et à l’intensification des précipitations causées par les changements climatiques.

Les infrastructures souterraines, conçues selon les normes d’une autre époque, ne sont plus adaptées à ces conditions météorologiques. Elles se révèlent inefficaces pour gérer les fortes pluies d’aujourd’hui.

Qu’est-ce qui a été fait?

En collaboration avec des firmes externes, la Ville a mené des études pour identifier les solutions potentielles aux problèmes rencontrés. Depuis 2008, plusieurs interventions ciblées ont été réalisées pour améliorer l’écoulement et la rétention des eaux dans le secteur.

 2008-2012 
Renouvellement des conduites sanitaires des résidences et des puisards sur la rue J.-E.-Janvier.
 2017 
Déviation d’égout et retrait de la maçonne sur la rue Garceau.
 2021 
Enlèvement des sédiments de la rivière Milette et réparation temporaire du barrage.
 2023 
Reconstruction du poste de pompage CATRO;
Nettoyage du ponceau et fossé situés au bout de la rue Réal Proulx jusqu’à la branche du cours d’eau Lacerte;
Adoption d’une résolution visant à établir un plan d’intervention par le Conseil municipal.

Malgré ces efforts, la fréquence des débordements et des refoulements a augmenté au cours des cinq dernières années.

Qu’est-ce qui sera fait?

Sensible à la situation des débordements et inondations dans ce secteur, la Ville travaille sur un plan d’intervention.

Ce plan vise à identifier et prioriser les travaux nécessaires pour améliorer la rétention et l’écoulement des rivières Milette, Bettez et Lacerte.

Puisque les rivières appartiennent à des bassins versants distincts, mais interconnectés, la solution réside dans une approche combinée de plusieurs interventions. 

Travaux de reprofilage de la rivière Lacerte

Dans les prochains mois, des travaux débuteront afin de reprofiler la rivière Lacerte et remplacer quatre ponceaux.

Concrètement, une branche sera ajoutée à la rivière Lacerte en creusant le fossé situé le long de l’autoroute 55 (indiqué par le trait turquoise sur l’image ci-dessous). Cette intervention vise à augmenter la capacité hydraulique de la rivière Lacerte et à réduire la pression exercée sur les rivières Bettez et Milette.

En période de pluie intense, si la rivière a une capacité hydraulique plus grande, elle pourra mieux contenir le surplus d’eau. Cela réduira donc le risque de débordements et d’inondations dans le secteur.

Ce projet, maintenant évalué à 8 M$ et inscrit au Programme triennal d’immobilisation (PTI) 2024-2025-2026, a été présenté le 9 août 2023 lors d’une séance d’information.

Avancement du projet

  • Des rencontres ont eu lieu avec le ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD) afin de valider les plans et devis conçus par la firme d’ingénierie mandatée. Certains éléments sont actuellement en révision par la firme alors que le MTMD a demandé de regarder la possibilité d’ajouter certains travaux, dont le remplacement d’un ponceau sous l’autoroute 55 et le déplacement du fossé déjà mis en plan.
  • Des discussions ont eu lieu avec la compagnie Énergir pour déplacer une conduite de gaz située sous le boulevard Gene-H.-Kruger. Ce déplacement permettait le passage de la nouvelle branche de la rivière Lacerte. Après réévaluation des plans, d’autres options sont à l’étude afin d’éviter le déplacement de la conduite de gaz.
  • Les démarches du projet sont également discutées avec le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) qui doit donner un certificat d’autorisation pour la réalisation des travaux.
  • Des rencontres sont prévues en mai avec les diverses organisations impliquées afin de finaliser les plans et devis. Cela permettra le dépôt de la demande du certificat d’autorisation auprès du MELCCFP en juin.
  • À la suite de la délivrance du certificat, la Ville publiera une invitation à déposer une soumission pour la réalisation de travaux sur le système d’appel d’offres public du Québec (SEAOQ). Cela servira à retenir un entrepreneur. Il pourra débuter les travaux aussitôt que le contrat sera octroyé par le Conseil municipal.

Prochaine étape

Le plan d’intervention de la Ville prévoit d’autres actions pour améliorer l’écoulement des eaux et réduire les débordements des rivières Lacerte, Milette et Bettez. Ces investissements seront priorisés dans la planification du Programme triennal d’immobilisation 2025-2026-2027 qui sera adopté par le conseil municipal en juin 2024.

Grâce au Programme de résilience et d’adaptation face aux inondations (PRAFI), la Ville pourrait bénéficier d’une subvention couvrant jusqu’à 75 % des coûts des travaux.

En septembre 2024, une journée citoyenne permettra aux résidentes et résidents du secteur d’en apprendre davantage sur le plan d’intervention et les investissements prévus. Ainsi, la population pourra mieux comprendre les efforts déployé par la Ville dans ce dossier.

Une infolettre destinée à suivre l’évolution des travaux

Les résidentes et résidents vivant à proximité des rivières Milette, Bettez et Lacerte et qui font face à des problèmes récurrents de débordements et de refoulements sont invités à s’abonner à l’infolettre dédiée à suivre l’évolution des travaux et à recevoir les dernières mises à jour.