Corporation de développement culturel de Trois-Rivières

Ville de Trois-Rivières
1425, place de l'Hôtel de Ville
Trois-Rivières (Québec) G9A 4J4

Téléphone : 819 372-4614
cdctr@v3r.net

Musées et lieux d'interprétation

Une dizaine de musées et de lieux d'interprétation sont présents à Trois-Rivières. 

Parmi tous ces espaces faisant la promotion du patrimoine trifluvien, la Ville s'occupe de Boréalis, du Centre d'art des Récollets - St.James, de la Maison Rocheleau, du Manoir Boucher de Niverville et de la place Pierre-Boucher.

Foisonnant d'activités, ces lieux patrimoniaux fraîchement modernisés offrent une programmation audacieuse et éclatée qui jette un regard original sur des moments clés de notre histoire. Partez à leur découverte!

Boréalis, centre d’histoire de l’industrie papetière

Situé dans l’ancienne usine de filtration d’eau de la Canadian International Paper (CIP), ce centre d'histoire offre un fascinant tour d'horizon de ce qui était le plus important moulin à papier du monde. Boréalis est un lieu qui rend hommage aux milliers de bûcherons, draveurs et ouvriers qui ont consacré leur vie à l'industrie papetière.

Musée de pâtes et papiers à  Trois-Rivières 

Centre d'art des Récollets - St. James

Le Centre d’art des Récollets – St. James est l’un des plus anciens bâtiments trifluviens. Situés sur la rue des Ursulines, au cœur du site patrimonial, cette petite chapelle et son presbytère constituent l’un des rares vestiges de la présence des missionnaires Récollets en Nouvelle-France. Ce lieu est également le témoin de l’implication des anglicans dans la communauté de Trois-Rivières pendant près de 200 ans. Rénové au printemps 2016, le Centre d'art des Récollets - St. James propose des visites patrimoniales du lieu en collaboration avec le Musée des Ursulines ainsi que différentes activités culturelles à caractère intimiste dans la chapelle.


Centre d'art des Recollets arrondissement historique 

Maison Rocheleau

La Maison Rocheleau, dite Manoir des Jésuites, a été construite en 1742 par François Rocheleau sur un terrain appartenant aux missionnaires Jésuites, alors propriétaires de la seigneurie de Cap-de-la-Madeleine. Le bâtiment jouxte le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, au cœur de ce qui fut le centre-ville de Cap-de-la-Madeleine avant les grandes transformations survenues dans le cours de la première partie du XXe siècle.

Entre 2012 et 2014, le bâtiment a subi d’importants travaux de rénovation pour reconstituer l'apparence qu'il avait sous le Régime français. Suite à la réfection, la Ville de Trois-Rivières change le nom du monument pour Maison Rocheleau.

L’endroit accueille maintenant une exposition permanente qui s’intéresse aux différents propriétaires de la maison, du XVIIIe siècle à aujourd’hui. En plus d’aborder les phases d’occupation, cette exposition rappelle aussi le souvenir d’une grande famille pionnière de Cap-de-la-Madeleine.


Maison Rocheleau apres les travaux

Maison Rocheleau, 2015
Photo : Éric Massicotte

Manoir Boucher de Niverville 

Plus ancien bâtiment de Trois-Rivières, le Manoir Boucher de Niverville est un lieu d’interprétation de l’histoire de la Nouvelle-France. Découvrez de surprenants aspects de la vie d'autrefois en vous imprégnant des charmes architecturaux du Manoir. Un joyau incontournable du patrimoine trifluvien. 


Vue extérieure du Manoir Boucher de Niverville en 2009 après les travaux

Le Manoir Boucher de Niverville en 2009 

Place Pierre-Boucher

La place Pierre-Boucher, communément appelée place du Flambeau, est située dans le berceau de Trois-Rivières. À proximité se trouve le Platon, qui accueillit la première habitation française permanente de la ville. C'est également tout près que la première église paroissiale du bourg fut érigée. Cette place publique a été le théâtre de plusieurs rassemblements populaires importants.

En 2009, la Ville de Trois-Rivières amorce une réflexion majeure visant à redonner à la place Pierre-Boucher son importance symbolique dans la fondation de la cité. De grands travaux de réaménagement sont alors entrepris, auxquels s'intègrent des interventions archéologiques préventives. Ces opérations permettent de confirmer certaines données historiques, en plus de révéler quelques surprises.

Les travaux ont été l'occasion de réfléchir au sens à donner à ce lieu et d'orienter le concept d'ensemble de sorte que les éléments fassent partie intégrante du design et du parcours. Ainsi, le parcours amorcé au Platon se poursuit jusqu'à la place Pierre-Boucher, toujours accompagnée d'un ruban qui se décline subtilement à travers le jeu de pavé. Le ruban atteint son apothéose autour du flambeau, où une magnifique fontaine à jets d'eau multiples attire l'attention du promeneur et agit comme élément rassembleur.

Inaugurée en juin 2013, la nouvelle place Pierre-Boucher est aujourd'hui la porte d'entrée du site patrimonial de Trois-Rivières.


Inscriptions historiques pavé Place Pierre-Boucher anciennement Place du Flambeau