Agriculture urbaine

Pratique de plus en plus populaire, l’agriculture urbaine se définit simplement comme étant la culture de fruits, de légumes et de plantes comestibles ou l’élevage d’animaux en ville.

Tantôt loisir tantôt moyen de subsistance, l’agriculture urbaine implique, entre autres, de plus petites surfaces cultivées et une plus faible utilisation d’équipement mécanisé que son éponyme en contexte rural. Prenant différentes formes, dont les jardins privés ou communautaires, elle peut être pratiquée seul ou en collectivité.

La Ville a adopté son premier Plan d'agriculture urbaine (PAU) en 2019, se positionnant comme un acteur clé afin de soutenir et faciliter le développement de l’agriculture urbaine sur son territoire et mobiliser ses partenaires.

Consultez la synthèse du plan.


PAU_synthèse_présentation_2019.pdf

Le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec a d’ailleurs développé le Guide de l’agriculteur urbain qui offre de nombreux trucs et conseils pour tirer pleinement profit des bénéfices de cette pratique!

 

Ce que l'agriculture urbaine englobe

Arbres fruitiers
Arbres
fruitiers
 
Légumes et fines herbes
Légumes et
fines herbes
 
Plantes grimpantes comestibles
Plantes
grimpantes comestibles
 
Animaux
Animaux (poules pondeuses, abeilles, etc.)

Portrait de l'agriculture urbaine à Trois-Rivières

    Dans le cadre de l'élaboration de son tout premier plan d'agriculture urbaine, la Ville de Trois-Rivières a rendu disponible un questionnaire web en octobre 2018 afin de dresser le portrait de cette pratique sur son territoire. Public, ce questionnaire a été remplis par 1 177 répondants de partout sur le territoire. En voici les grandes lignes : 


Les avantages de l'agriculture urbaine

  • Meilleure sécurité alimentaire et accès facilité à des aliments sains
  • Réappropriation de l’espace urbain par les citoyens
  • Amélioration de la santé physique et psychologique
  • Socialisation et renforcement du tissu social
  • Embellissement et verdissement du quartier
  • Réduction des îlots de chaleur en ville


Initiatives trifluviennes et sources d'information

À Trois-Rivières, l’agriculture urbaine est résolument citoyenne et communautaire.

Depuis quelques années, certains établissements d’enseignement ont mis en place des projets d’agriculture urbaine, notamment les écoles secondaires Chavigny et Avenues Nouvelles et l’ école primaire Louis-de-France. Des groupes de citoyens ont également pris en main le développement de l’agriculture urbaine trifluvienne en instaurant le mouvement des Incroyables comestibles, qui vise le partage des récoltes.

Trois-Rivières accueille deux ruelles vertes ainsi que huit jardins communautaires, qui sont gérés soit par des groupes de citoyens ou encore par un organisme communautaire, la démarche des Premiers quartiers.


Organismes et sources d'informations

La Brouette : Basée à Trois-Rivières, La Brouette, œuvre au développement et à la promotion de l’agriculture urbaine et d’un mode de vie sain auprès des citoyens, organismes, entreprises, institutions et municipalités de la Mauricie.

Cultive ta ville : Carrefour d’information et d’actualité sur l’agriculture urbaine au Québec.

Vivre en ville : Vivre en ville contribue, partout au Québec, au développement de collectivités viables, œuvrant tant à l’échelle du bâtiment qu’à celles de la rue, du quartier et de l’agglomération.

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation : Produit, entre autres, le Guide de l’agriculteur urbain.


  

Crédit photo : François Bernier, La Brouette