Poules pondeuses en milieu urbain


La Ville a vu naître au cours des dernières années plusieurs initiatives en agriculture urbaine et s’est dotée d’un premier plan d’agriculture urbaine en 2019. 

C’est de ce plan qu’est né le projet pilote sur la garde de poules pondeuses en milieu urbain à Trois-Rivières.  


Pourquoi un tel projet pilote?

Ce projet s’est imposé de lui-même, notamment en raison de la mobilisation citoyenne en faveur de cette sphère de l’agriculture urbaine. Il permet d’encourager une diversité des modes de production en milieu urbain et s’inscrit dans une tendance trifluvienne vers le verdissement, l’adoption de saines habitudes de vie et l’accroissement de l’autonomie alimentaire.


Règlementation

La Ville lance ce projet pilote en modifiant sa réglementation municipale sur l’élevage et la garde d’animaux de ferme. Ce projet se fait en collaboration avec la Société protectrice des animaux de la Mauricie (SPA Mauricie).

Permis

Au total, 50 permis au coût de 30 $ seront remis à des citoyens leur permettant de réaliser le projet pilote. Le permis autorisera la garde de 2 à 5 poules pondeuses et sera remis par la SPA Mauricie. 

Foire aux questions

Puis-je participer au projet pilote?


Les personnes désirant participer au projet pilote devront respecter certaines conditions de participation définies par la Ville de Trois-Rivières et la SPA Mauricie afin d’assurer la réussite du projet.
  • Avoir assisté à la séance d’information obligatoire du 17 mars 2021;
  • Remplir le formulaire de participation projet et confirmer l’engagement relatif à la garde de poules pondeuses en milieu urbain à la suite de la séance d’information (du 17 mars au 29 mars, 16 h 30) pour le tirage au sort des participants;
  • Acheter le permis pour la garde de poules pondeuses (2 à 5 poules) au coût de 30 $ auprès de la SPA Mauricie;
  • Respecter les normes d’implantation élaborées;
  • Construire un seul poulailler et un seul enclos par terrain. 

Quels sont les critères d'admissibilité?


Le participant doit répondre aux critères d’admissibilité suivants :
  • Être propriétaire ou locataire avec procuration;
  • Avoir une résidence unifamiliale isolée, jumelée ou contiguë;
  • Habiter à l’intérieur des limites du périmètre urbain;
  • Posséder un terrain d’une superficie minimale de 400 m2
Pour toutes informations supplémentaires, veuillez vous informer sur le site de la Société protectrice des animaux de la Mauricie ou en composant le 819 376-0806 au poste 261. La SPA Mauricie s’occupe d’octroyer les permis, de répondre à toutes les questions ou plaintes et d’assurer les inspections.

Quelles sont mes responsabilités en tant que participant?


Le participant s’engage à respecter les normes établies par la Ville et la SPA Mauricie afin d’assurer une saine cohabitation et la santé de l’animal. Vous serez 100 % responsable des poules que vous adopterez, car elles seront entièrement dépendantes de vous. 

Vous devrez : 
  • Fournir aux poules l’eau et la nourriture appropriée quotidiennement;
  • Ramasser, laver et sécher les œufs quotidiennement;
  • Nettoyer quotidiennement l’aire de vie des poules;
  • Disposer adéquatement des déjections animales;
  • Nettoyer en profondeur les infrastructures chaque semaine;
  • Changer la litière du poulailler et les pondoirs tous les mois;
  • Être attentif aux problèmes de santé potentiels;
  • Garantir le contrôle parasitaire;
  • Déclarer au MAPAQ toutes maladies aviaires;
  • Se départir convenablement des poules mortes en amenant la carcasse chez un vétérinaire ou à la SPA Mauricie. 

Bon à savoir

  • Posséder des poules pondeuses ne constitue pas une économie sur l’achat d’œufs;
  • Elles peuvent vivre jusqu’à 10 ans et arrêtent de pondre majoritairement après 3 ans;
  • Dans leurs premières années de vie, une poule pond près de 250 œufs par année. Durant la saison froide, les poules peuvent diminuer et même cesser la ponte en raison de la baisse de luminosité;
  • Les poules tolèrent mieux le – 20 Co que le +20 Co. (Voir les races de poules tolérant les hivers québécois);
  • L’humidité et les courants d’air sont à proscrire le plus possible. Il faut s’assurer d’une bonne aération et un changement de litière régulier l’hiver afin de prévenir l’excès d’humidité;
  • Un changement dans leurs habitudes est un motif de stress. Il est donc important d’être calme avec elles afin de les sécuriser;
  • Les excréments sont riches en azote et peu odorants;
  • Les poules ont une alimentation principalement composée de végétaux. Toutefois, certains aliments peuvent être toxiques pour une poule pondeuse tels que :
    1. Pomme de terre crue;
      Céleri;
      Chocolat;
      Café.
      Épluchures d’oignons, de bananes, de kiwis, d’agrumes;
      Toute nourriture moisie, salée ou épicée.

Quel est l’équipement minimal pour le poulailler et l'enclos?

Poulailler répondant aux balises de la Ville de Trois-Rivières :

  • Un pondoir par deux poules;
  • Un perchoir d’une longueur minimale de 0,3 m. par poule;
  • Un abreuvoir et une mangeoire conçus pour éviter la contamination et les déversements;
  • Une porte munie d’un loquet séparant le poulailler de l’enclos afin de contrôler la circulation des poules et empêcher toute intrusion de prédateurs;
  • Un bain de poussière.
  • Également, doivent être inclus : lampe et ampoule, tapis chauffant, litière et nourriture.

Pour plus de détails sur la règlementation du poulailler et l'enclos, consultez le site de la SPA.

Le projet va-t-il revenir l’an prochain?

Il s’agit d’un projet pilote pour lequel un bilan d’expérience sera produit et la Ville évaluera la pertinence, les possibilités et les exigences nécessaires pour la reconduction de l’autorisation des poules pondeuses en milieu urbain, en fonction du bilan qui sera fait du projet pilote.

Dans le cas où le projet n’est pas reconduit en 2022, que dois-je faire de mes poules et mon poulailler?

Le citoyen accepte qu’advenant que le projet pilote ne soit pas reconduit au-delà de sa période de fin prévue au 31 mars 2022, il devra se départir de ses poules et démanteler l’abri ainsi que nettoyer son terrain sans pouvoir prétendre à des droits acquis ou quelque dédommagement que ce soit de la part de la Ville. Le citoyen doit démanteler l’abri destiné aux poules et disposer des matériaux dans un délai maximal de trente jours suivant la fin de la garde des poules.

Puis-je transférer mon permis à quelqu’un d’autre?

Le citoyen ne peut céder ou transférer son permis ou le présent engagement.

Les coqs/coqs à chair/poussins/cailles sont-ils permis?

Non, seules les poules pondeuses sont autorisées.

Puis-je laisser mes poules se promener?

Les poules doivent être gardées à l’intérieur du poulailler et de l’enclos en tout temps. Aucune poule errante ne sera tolérée.

Où puis-je acheter des poules?

Les poules sont généralement vendues dans les coopératives agricoles dès la fin mars ou au début du mois d’avril. Le participant doit s’assurer que les poules proviennent d’un couvoir commercial certifié. Comme la demande est très grande, il faut réserver tôt!

Je ne veux plus de poules, où puis-je les amener?

Il est de votre responsabilité de faire don de vos poules à un gardien exerçant la même activité ou à une exploitation agricole disposé à les accueillir. Vous pouvez également mandater un vétérinaire pour qu’il procède à leur euthanasie. À noter que la SPA Mauricie n’accueillera pas les poules vivantes en abandon ou pour procéder à leur euthanasie.

Ai-je le droit de vendre les œufs de mes poules?

Non, les œufs sont pour consommation personnelle. Ils peuvent être donnés, mais tout commerce d’œufs de poules urbaines est prohibé.

Comment adapter le poulailler pour l’hiver?

Certaines conditions s’appliquent pour adapter son poulailler en hiver. Il est important de s’assurer de respecter la température idéale recommandée, soit entre 16 et 32 degrés Celsius (selon l’âge et l’espèce des poules) et d’adapter le poulailler en conséquence (isolant aux murs, litières au sol, lampe chauffante, plastique de protection contre le froid, etc.). Il est aussi important de respecter le taux d’humidité idéale à l’intérieur qui est entre 50% et 70 %. Offrir en tout temps de l’eau à volonté, de forme liquide.

Quoi faire pour avoir des poules en santé : règles à retenir

Limiter l’exposition aux visiteurs, mettre les nouveaux oiseaux à l’écart, éviter les contacts avec les oiseaux sauvages, identifier les signes de maladies, assurer la propreté des lieux et combler les besoins des poules en eau et en nourriture.